Le rattaupe nu détenteur de léternelle jeunesse

first_imgLe rat-taupe nu, détenteur de l’éternelle jeunesse ? Des chercheurs britanniques viennent de terminer le séquençage du génome du rat-taupe nu, un rongeur qui intéresse tout spécialement les scientifiques par sa résistance aux maladies telles que le cancer.Chauve, ridé, une queue ressemblant à un ver de terre, et des dents de morse : s’il ne cadre pas avec le canon classique de la beauté, l’hétérocéphale, ou rat-taupe nu, fascine les scientifiques par son espérance de vie : 30 ans, soit 7 fois plus que les autres espèces de rats. Outre cette longévité surprenante, ce rongeur originaire de l’Est africain semble de plus ‘immunisé’ contre plusieurs maladies dont le cancer.À lire aussiUn ventre à bière cachait en fait une tumeur cancéreuse de trente-cinq kilosRien d’étonnant, donc, à ce que des chercheurs de l’Université de Liverpool se soient attelés, pour la première fois, à l’élaboration de la cartographie de son génome, dans l’espoir de comprendre ce qui maintient cette petite bête en si bonne santé. “Le niveau de résistance à la maladie, en particulier au cancer, de ces animaux, pourrait nous donner des indices (…). Nous voulons établir le rat-taupe nu comme ‘premier modèle’ de la résistance aux maladies chroniques du vieillissement”, a expliqué le Dr Joao Magalhaes, directeur de la recherche.Le 11 juillet 2011 à 18:14 • Maxime Lambertlast_img read more

See More